Château Coliving : allier l'ancien et le moderne

Château Coliving: Combining old and new

Katia took a French château and transformed it into a coliving / coworking space for the modern world. Let’s find out what secrets this twelfth-century castle holds – and what it’s like to work in France as a non-native speaker.

 [00:09] - Michelle

Hey guys! You’re listening to the bilingual French-English Naked French Podcast. We chat to French people about life, love, and all the stuff in between. You can also get the transcript free at our website : nakedfrench.co. 

I’m Michelle, the creator of Naked French and I’m joined today by our host, Shade.

[00:32] - Michelle

For the first time ever, we have a non-native French speaker as a guest – Katia! Not that you can tell. Except for the fact you might actually be able to understand her better than some of our other guests. 

So Katia runs an amazing coliving slash coworking space in an actual castle in France! Or what the French call a château. I’ve actually been there, and it’s really awesome.  

So I think it’s safe to say Katia will have some interesting stories. 

[01:14] - Shade

Bonjour, bienvenue Katia. Merci d'être ici aujourd'hui avec nous au Naked French Podcast. On est vraiment heureux de parler avec toi aujourd'hui.

 

[01:24] - Katia

Bonjour.

 

[01:26] - Shade

Alors on va commencer avec la première question. Où est-ce que tu as grandi ?

 

[01:33] - Katia

Alors j'ai grandi en Bulgarie, en Europe de l'Est, mais ça fait longtemps que je n'habite pas là-bas. J'ai quitté quand j'avais seize ans pour aller à Londres et après je suis revenue quelques fois pour finir mes études, pour travailler un petit peu. Mais j'ai ensuite vécu dans sept pays, je pense, dans sept pays différents, et j’ai visité plus que cinquante. Du coup, je suis bulgare, mais aussi, je suis déjà un peu déconnectée. Ma famille est toujours là-bas.

[02:15] - Michelle

Katia was born in Bulgaria and lived there until she moved to London at sixteen. Since then, she’s been all over the world – she’s lived in seven different countries and visited over fifty! She is a real digital nomad.

  • Katia uses “je viens chaque deux,” while a native speaker would probably say “tous les deux.” But most people would be able to understand her anyway.
[02:28] - Shade

Est-ce que tu vas les revoir souvent ? Ou est-ce que tu prends plus de temps pour continuer à voyager ?

 

[02:36] - Katia

Je les vois très souvent parce qu'en fait, oui, en Europe, c'est facile. Et oui, je viens chaque deux, trois mois, oui.

[02:44] - Michelle

So here, Katia says she visits her family every two or three months. 

 

[02:48] - Shade

Et alors, bon, tu as grandi en Bulgarie. Est-ce que tu as grandi dans une grande ville ou à la campagne ? Est-ce que tu avais beaucoup de frères et soeurs ?

 

[03:01] - Katia

J'ai grandi au bord de mer, c'est la mer Noire et c'est une ville très jolie, ni trop grande, ni trop petite. Je passais mes week ends et mes vacances avec mes grands parents, comme tout le monde, à la campagne, et j'ai une sœur, elle est beaucoup plus grande que moi. Nous avons dix ans d'écart, j'avais sept ans, je pense, quand elle a quitté la maison pour ses études. Du coup, j'étais… la plupart du temps, j'étais toute seule, mais j'avais beaucoup de cousines et cousins, en fait, autour de moi.

[03:43] - Michelle

So Katia grew up in a beautiful city by the Black Sea, spending her weekends and holidays in the countryside with her grandparents. She does have a sister, but she’s much older than her, so Katia spent a lot of time alone. Except for when she was surrounded by all her cousins!

[03:58] - Shade

Super ! Et quel genre d'adolescente étais-tu ? Si tu pouvais choisir trois mots pour te décrire,  quels mots est-ce que tu choisirais ?

 

[04:09] - Katia

Je n'étais pas facile, pas du tout facile, comme adolescente. Non, j'avais… j'avais un caractère fort. En trois mots, je ne sais pas si le mot “sauvage” est peut-être trop fort. Oui.

 

[04:33] - Shade

Non, c'est un très bon mot.

 

[04:35] - Katia

Mais j’ai bien changé, quand même.

 

[04:40] - Shade

Alors, “sauvage” et “pas facile”.

 

[04:46] - Katia

Ouais !

[04:47] - Michelle

Okay, wow. So Katia was not an easy teenager. In fact, she calls herself savage! Not gonna lie – I kinda wish I could see it. 

 

[04:57] - Shade

Et où est-ce que tu habites maintenant ?

 

[05:01] - Katia

Maintenant, j'habite entre la Normandie et le sud de la France et je voyage quand même beaucoup. Mais la plupart du temps, je suis entre la Normandie et le Sud, à côté de Montpellier. 

 

[05:18] - Michelle

Katia’s still an avid traveller, but now spends most of her time running a chateau.

Speaking of, I’m sure you’re curious about this whole castle thing and so do we, so let’s get to it!

[05:36] - Shade

Ouais super, et bon, j'aimerais vraiment parler de ton château. Tu es donc copropriétaire d'un château. Dis-nous en un peu plus. Qu'est-ce qui rend ton château si spécial ?

 

[05:52] - Katia

Alors… ouh, il y a beaucoup de choses spéciales à propos de la propriété en général, mais la propriété fait partie du patrimoine français et c'était dans la même famille depuis huit-cents ans. Et elle se transforme dans l’île toute l'hiver. Ce qui est très magique, je trouve. Mais ce que nous, nous faisons de spécial, c’est que nous “cassons le code”, si je peux dire ça, de ce qui est attendu d'un château parce qu'en fait, ce qu’on fait aujourd'hui, c'est un co-living/co-working pour les nomades, pour les personnes qui travaillent à distance. Et du coup, c'est une propriété très amicale, très facile à vivre, très accessible. Et oui, il y a beaucoup de personnes qui viennent de différents pays et c’est leur maison pour un séjour de un mois, dix mois.

 

[07:08] - Shade

C'est super. Je pense que c'est vraiment une super bonne idée de pouvoir donner accès à un château, à des personnes qui, voilà, qui sont des nomades, qui veulent avoir des expériences différentes et de pouvoir vivre dans un château facilement avec d'autres personnes. C'est vraiment super.

[07:29] - Michelle

So you might have guessed, but this castle’s pretty special. For one thing, it’s been in Katia’s husband’s family for like, eight hundred years. And another thing is that the property actually turns into an island during winter! It’s pretty magical – and it’s the perfect place if you’re a digital nomad looking to co-work and co-live with other fellow people.. 

Anyways, the best thing about the château, according to Katia, is how they ‘break the code’ of what you would expect from a castle. Castles are historically meant for French aristocracy and nobility. However, she’s broken all those norms and she’s created a coliving space where absolutely anyone from around the world can come stay. And you can come stay from a few months to a few days, whichever you want.

So I actually visited the château a couple of months back and I can tell you this place looks like a Disney movie and there are real deers running around in the background. It is super awesome.

 

[08:26] - Shade

Alors on va continuer avec la prochaine question. Comment c'était, de rénover un château du Xᵉ (dixième) siècle ? Ça a dû être, j'imagine, très difficile à rénover. Ça a dû demander beaucoup de travail.

 

[08:39] - Katia

Oui, oui, définitivement. Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail. Ce n'est pas toujours évident, mais à mon avis, la propriété est assez grande, le travail ne se termine jamais. Pour moi, la partie plus dure, c'est de trouver les artisans qui sont capables de s'occuper avec une propriété si vieille. Parce que les bâtiments, ils datent depuis des siècles. Et oui, c'est difficile pour quelqu'un comme moi et mon mari, parce que, en fait, nous sommes nomades. On était toujours nomades et c'était notre première maison et elle est grande et c’est dur à entretenir. Mais bon, je pense que… on fait un bon job, si, j’espère.

 

[09:47.320] - Michelle

So as you can imagine, it takes a lot of work to keep an old chateau running. Not only is it so big that there’s always something to do, but it’s also really hard to find craftspeople who can deal with buildings that are centuries old. 

[10:03] - Shade

Et quelle est la taille du château ?

 

[10:06] - Katia

La taille en mètres carrés, en fait, je ne suis pas sûre, mais nous avons deux bâtiments, le château principal et en quatre étages. Oui, huit grands chambres dans chaque étage et l'autre bâtiment, nous avons trois appartements et un grand espace pour co-working. Il est grand et nous avons fait la plupart des rénovations nous-mêmes, en fait, ce qui est faisable. C’étaient moi et mon mari, et des amis, parfois quelques bénévoles et des artisans locaux.

[10:47] - Michelle

Katia doesn’t know exactly how big the château is in square metres, but it’s safe to say pretty big. There’s the main castle, with four floors and thirty-two big bedrooms, and the second building with three apartments and a large coworking space. Katia and her husband did most of the renovations themselves, with help from friends, volunteers, and local artisans. 

[11:10] - Shade

Et quel âge a le château ?

 

[11:12] - Katia

Alors les fondations datent du XIIᵉ (douzième) siècle. Douze. C'est toujours dur pour moi. “Douze”. Douze. C'était en fait la base d'une forteresse viking. Et oui, mais ça a bien transformé. Depuis le XIIᵉ siècle, ce n'est pas pareil. C'était un tout petit forteresse avec des petites fenêtres. En fait, les dernières grandes rénovations, c’était fait par un architecte fameux, Viollet le Duc. C'étaient les années. 1880, je pense.

[11:58] - Michelle

So the château is old with a capital O. It was built in the twelfth century as the base of a Viking fortress and then eventually repurposed. The last major renovations were done in 1880 by Viollet-le-Duc – the same guy who restored Notre Dame after the French Revolution. It’s pretty amazing. 

 

[12:19] - Shade

Waouh ! Et quels sont les objets ou les tableaux les plus anciens dans le château ?

 

[12:26] - Katia

Nous avons beaucoup de tableaux de la famille bien sûr, mais également nous avons quelques tableaux qui sont très intéressants parce que c'est des… trois fils de Louis XIV (quatorze) et nous avons aussi un grand tableau de Louis XVI (seize), qui sont supposés d'être des cadeaux à la famille. Ils ne sont jamais sûrs, mais c'est des cadeaux, des tableaux originaux.

 

[12:57] - Shade

Ça doit être incroyable d'avoir des pièces comme ça dans votre première maison.

 

[13:06] - Katia

Oui !

[13:07] - Michelle

So as you’d imagine, there’s a LOT of old stuff in the château. And there’s a lot of art. There’s also a lot of paintings from the family over the years, but there are some also really interesting portraits, including one of Louis XVI. Now if you don’t know who Louis XVI is, he is the king that was executed by guillotine during the French Revolution. Yup, that one. So pretty amazing. The portrait is actually dated a couple of years before he was killed. So, we’re wondering whether or not he visited a few years and you know, that was one of his final visits to a friendly chateau a few years before he died later. 

 

[13:48] - Shade

Et qu’est-ce que tu aimes dans la gestion d'un espace de colocation et de coworking ?

 

[13:55] - Katia

Alors un j'aime bien rencontrer des personnes. C'est ma passion, certainement. Nous avons une communauté très internationale, de toutes les parties du monde. Et ça me donne beaucoup de choses à apprendre et beaucoup de choses à partager. Et pour moi, ça, c'est le mieux. Oui, les personnes, c'est toujours intéressant.

 

[14:21] - Shade

Oui et quel genre de personnes est-ce que vous avez tendance à attirer ?

 

[14:27] - Katia

C'est plutôt les nomades. Les gens qui travaillent à distance. Les gens qui voyagent à plein temps. Parfois des familles aussi, des familles nomades. Ça, c'est toujours intéressant. Beaucoup de couples, beaucoup de célibataires, beaucoup de groupes d'amis. Depuis la pandémie, je vois plus en plus des personnes qui veulent juste sortir des grandes villes en fait, qui sont fatigués des grandes villes et qui veulent partager un peu des moments dans la nature. Et même parfois depuis la pandémie, il y a des personnes qui ne sont pas en télétravail à plein temps. 

[15:20] - Katia

Mais parfois il y a des sociétés qui permettent de travailler à distance pour quelques mois ou quelques semaines de l'été. Alors ça, c'est un grand changement depuis la pandémie et c'est toujours des personnes très intéressantes et un peu aventureuses.

[15:38] - Michelle

Katia loves meeting people, so she’s definitely in the right line of work. With so many people from all parts of the world, there’s a lot to learn from others – and a lot to share as well. 

The château attracts all types of nomads – singles, couples, groups of friends, and even families. And since the pandemic, there’s been a lot of people who just want to get out of the big cities. There’s even companies that allow employees to work remotely at the château for a few weeks in the summer. 

Moving on, let’s find out more about what it’s like to run a business in a second language and how did Katia learn French?

 

[16:16] - Shade

Je m'imagine. Et bon, le français n’est pas ta langue native, mais tu parles super bien le français. Comment est-ce que tu as appris à parler le français ?

 

[16:29] - Katia

Merci, c'est gentil. En fait, je n’ai jamais appris. Ça, c'est un peu bizarre parce que je parle plusieurs langues et à chaque fois, quelqu'un me demande “combien de langues tu parles ?”. Je ne dis jamais français parce que pour moi, mon français n'est pas du tout... je ne parle pas du tout couramment, mais en fait, j’ai appris seulement en écoutant... 

[16:59] - Katia

J'ai essayé de prendre quelques leçons avec une prof en ligne. Elle était géniale, je l’aimais beaucoup, mais ça n’a pas marché pour moi parce qu'en fait je n'avais pas de temps pour vraiment, pour vraiment apprendre et faire des exercices. Et c'était impossible à suivre, en fait. Et du coup, je me suis dit “je vais parler comme je peux, un jour, si j'ai du temps, je vais essayer de prendre vraiment correctement la grammaire et tout comme il faut”. Mais pour l'instant, je suis très occupée et je parle comme je parle.

[17:44] - Michelle

It’s funny because according to Katia, she never actually learned French! If anyone asks, she doesn’t list French as one of the languages she speaks. Which is crazy, because you know, as you can see, she’s completely fluent.

Katia’s pretty much just learned French by listening and doing, which is what we’re doing right now, pretty much, so that’s super great and she’s also taken a few lessons with an online teacher.

 

[18:12] - Shade

Et combien de temps est-ce que ça t’a pris pour arriver à le niveau où tu es maintenant ?

 

[18:19] - Katia

Alors, j’ai arrivé en France il y a dix-huit mois. Avant, j'étais avec mon mari. On est ensemble depuis onze ans déjà, mais on parle anglais ensemble. Et alors, je n’ai jamais pensé que je vais un jour vivre en France et c'est pour ça que je n'ai jamais appris le français. Mais il y a dix-huit mois, je me suis trouvée ici dans la propriété, c'était juste entre les deux, confinements. Et on était obligés de changer notre mode d'activité, de démarrer le business et bon, je n'avais pas de choix. 

[18:58] - Michelle

Even though Katia’s husband is French, they never speak French together, they always speak English. And since Katia never thought she would live in France, she never thought she needed to learn the language. 

However, eighteen months ago, they found themselves at the château and decided to start a business. Which meant Katia had to learn French – fast. 

  • Quick note: when Katia says “j’ai arrivé en France”, she’s using the auxiliary verb “avoir” instead of “être.” So it would actually be "je suis arrivée". This is a super common mistake with the past tense that a lot of learners make. 

[19:21] - Katia

Je ne parle pas français chaque jour parce que la langue de la maison est toujours anglais. Parce que c'est la communauté internationale, du coup on parle anglais tous les jours. Et je parle français, c'est très très rare, avec des artisans parfois, ou pour aller à la boulangerie, mais pas du tout tous les jours. Et c'est pour ça que c'est très difficile à avancer et de l'améliorer.

[19:54] - Michelle

Luckily, since they get so many international visitors, Katia mainly gets to speak English at the château. However, she does have to rely on her French when she goes out into the village, such as going to the bakery, or working with the craftspeople.

 

[20:08] - Shade

Oui, c'est tellement important de parler tous les jours et… Qu'est-ce qui a été le plus difficile dans ton parcours d'apprentissage du français ?

 

[20:20] - Katia

Le plus difficile, c'est que je n'ai jamais de temps. Mais par rapport la langue, j'essaie toujours de mémoriser tout ce que j'entends sur le moment. Et ensuite, ma prof, elle me dit que je mémorise les phrases comme les enfants. Je ne connais pas la grammaire, je mémorise et c’est comme ça. Mais je trouve très dur les féminins/masculins parce que je parle plusieurs langues où il y a des féminins/masculins, parfois neutres aussi, mais ce n’est jamais pareil entre les langues, ce qui est masculin dans une langue est féminin dans une autre. Et ça, c'est compliqué pour moi. Et aussi des conjugaisons en français. Et aussi toutes les exceptions des règles, parce que c'est très dur quand il y a beaucoup d'exceptions. C'est très dur de, en fait, savoir c’est quelle règle, c'est quelles exceptions.

[21:40] - Michelle

The most difficult thing about learning French? Finding the time. To build her language skills, Katia tries to memorize everything that she hears. 

However because Katia speaks other languages with feminine and masculine in them too, she often struggles to remember the right gender of a word in French. What’s feminine in French can be masculine in another language, and vice versa. 

And of course, then there’s conjugations. With all the exceptions to the rules.

 

[22:10] - Shade

Et quelles autres langues est-ce que tu parles ?

 

[22:13] - Katia

Mon langue maternelle est bulgare. Je parle anglais. J'ai fait une école allemande quand j'étais jeune, je parle russe et j’ai habité pas mal en Grèce. Du coup, je parle un peu de grec aussi. Pas trop… 

[22:28] - Michelle

Katia’s mother tongue is Bulgarian. Katia also went to a German school when she was young, and speaks English and Russian. And a little bit of Greek as well.

Now, for our last question: what advice would Katia give to someone learning French as an adult?

[22:47] - Shade

Waouh ! Et quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui apprend le français en étant adulte ?

 

[22:56] - Katia

Je trouve que les gens sont souvent découragés de commencer à apprendre des langues à l'âge adulte et c'est vrai que ce n'est pas facile. Mais en fait, je trouve que parfois c'est plus facile quand tu es adulte parce que tu comprends pourquoi tu besoin la langue. Par exemple, quand j'étais enfant et j'étais obligée d’apprendre allemand, j'étais dans un pays fermé. On n’avait pas droit de voyager. Je n'ai jamais rencontré des personnes étrangers et ces temps, c'était très dur pour moi de comprendre pourquoi je dois apprendre cette langue, et c'est quoi le but, en fait. 

[23:49] - Katia

Et maintenant avec le français, avec les langues que j'ai appris plus tard, la partie facile, c'est que tu comprends le besoin. C'est pour ça, je veux dire que… bah, tout d'abord que c'est possible d’apprendre. Même si ce n'est pas parfait, ce n’est jamais parfait. Comme ce n’est pas ta langue maternelle, ce ne sera jamais parfait. Du coup, n’essayez pas d'être parfait et juste, commencez à parler comme vous peut. Comme moi, c'est important de communiquer.

[24:27] - Michelle

Although a lot of people are often discouraged from learning languages as an adult, Katia actually finds it easier. The reason why is that, well, when she learned German back as a kid, she couldn’t really travel or meet or speak with anyone from that country - so it was really hard for her to justify why she was actually doing the work for it. But with all the languages that she learned in adulthood, she’s found it much more fulfilling and been motivated to actually do it.

It’s also important to remember that it’s 100% possible to learn. Sure, you won’t be 100% perfect, since it’s not your mother tongue, but you can definitely learn how to be fluent. So don’t try to be perfect, and just start talking. 

So yeah, Katia’s not wrong about the whole gender and conjugation thing. Definitely hard to figure out – especially on your own. 

  • A few points for our learners: when talking about how adults understand why they need a language, Katia says “tu comprends pourquoi tu besoin la langue.” Whereas a native speaker may say “tu as besoin de la langue.” 
  • And for a last little conjugation tip: “pouvoir” should be second person plural, or “pouvez”. So the sentence would be “Du coup, n’essayez pas d'être parfait et juste, commencez à parler comme vous pouvez.”

[25:10] - Katia

Je suis loin, loin, loin de parler parfaitement, mais bon, j'arrive de communiquer avec des personnes et ça, c'est le plus important pour moi.

[25:22] - Michelle

Even though Katia says she’s far from speaking perfectly, she manages to communicate with everyone in her village and everything that she needs to do in French. And that’s by far the most important thing!

[25:36] - Shade

Absolument et je pense que c'est des super conseils. Merci d'avoir été ici avec nous aujourd'hui. C'était vraiment super d’apprendre un peu plus de tes aventures et ta vie dans ton château et ton parcours d'apprentissage. Merci et à une autre fois Katia.

 

[25:57] - Katia

Merci, merci. C'était un plaisir.

[26:03] - Michelle

And that’s the end of the show! Thanks again to Katia – it’s not easy to do an interview in a different language, but we think she absolutely killed it!

If you want to find out more about Château Coliving, we’ll have all the links in our show notes so feel free to have a look.

And if you’d like to support the podcast, feel free to give us a great review. We’re always happy to read them!

Anyway, thanks for listening, and we’ll catch you on the next episode.