Listen to the podcast

“The life of a dad, it’s a mess!"

“La vie de papa, c’est le bordel!”

Last time we spoke to Romain in Season 1, he had just moved to Taiwan with his wife. And now, they have a beautiful baby boy! Let’s check in and see how the life of a dad is treating him.

[00:00] - Shade

Welcome to the Naked French Podcast, where we talk to French people about life, love and all the stuff in between. I'm your host, Shade, and I'll be speaking in slow French and English, in case you miss a sentence or two. If you want to follow along, you can get the free transcript at NakedFrench.co.

[00:26] - Shade

Today for our guest we have *insert drum roll noise* … Romain from Mankai Your French! We actually had him as a guest in our first season and we loved speaking to him so we decided to ask him back again!

He’s also had some big life changes lately - he’s actually a new dad!! So we thought we’d check in with him to hear all about his new life as a dad! So without much further ado, let’s get to it.

[00:54] - Shade

Alors, bonjour Romain, bienvenue au Naked French Podcast. Bon, re-bienvenue parce qu'on a parlé un peu sur la première saison. Et ça a été vraiment super. Alors maintenant, on est vraiment heureuses de te recevoir pour notre deuxième saison du podcast. Bienvenue Romain.

[01:10] - Romain

Eh bien, merci, merci bien. Je connais un petit peu la maison désormais, comme tu as dit. Donc je suis très heureux d'être de nouveau parmi vous.

[01:17] - Shade

Super ! La dernière fois qu'on a eu de tes nouvelles, tu habitais et tu travaillais à Taïwan, mais il y a eu pas mal de changements depuis. Ta femme et toi ont eu un bébé. Parle-nous un peu plus sur ça.

[01:28] - Romain

Ouais, ben, pour le coup, c'est assez simple. On a fait l'amour. Elle est tombée enceinte. Et puis on a eu un enfant ! Mais en gros, c'est quelque chose qu'on avait… enfin, qu'on voulait tous les deux. On en avait discuté, on ne savait pas quand on allait le faire. Et puis les choses ont fait que c'est arrivé là, quand on était à Taïwan. On est toujours à Taïwan actuellement, donc on a eu ce petit bébé dans un pays étranger, dans une culture bien différente.

[01:57] - Shade

So I asked Romain to tell me about how him and his wife have recently had a baby and he very cleverly pointed out to me that it happens after ‘on a fait l’amour et puis on a eu un enfant’!! 

But in all honesty, Romain and his wife have always wanted to start a family and it just so happened that their baby has been born in Taiwan, a culture quite different to France!

[02:23] - Shade

Et c'est comment la vie de papa ?

[02:27] - Romain

La vie de papa, c'est le bordel ! La vie de papa, c'est le bordel, il n'y a pas d'autre mot pour le décrire. En fait, toute ta vie change d'un coup et on parlera plus tard du côté émotions, etc. Mais juste d'un point de vue pragmatique, tu passes d'une vie où, genre, tu faisais ce que tu voulais, quand tu voulais. Si tu voulais dormir tard, tu pouvais. Si tu voulais te coucher à trois heures du matin, tu pouvais.

[02:48] - Shade

So… “la vie de papa, c’est le bordel!”
Life as a Dad is chaotic! Before having a baby, you can do whatever you want, whenever you want! You can go to bed at 3 am if that’s what you feel like doing.

[03:02] - Romain

Tout d'un coup tu as un petit être. Tu vois, qui est tout petit, qui pleure, qui a besoin qu'on lui change les couches. Tu vois, il a plein de besoins auxquels il ne peut pas répondre de lui-même. Et donc, pour ça, il a un papa et une maman, ou un papa et un papa, une maman et une maman, peu importe. Mais il a des personnes qui sont là pour s'occuper de lui et donc c'est mon cas.

[03:19] - Romain

Et bien sûr, quand à trois heures du matin, il faut lui changer la couche, c'est compliqué d'être en boîte à danser ou à boire un coup. Donc tu as tout qui change d'un coup en fait.

[03:30] - Shade

Babies can’t do anything for themselves. So of course, at three in the morning when you have to change a diaper, it's complicated to be in a club dancing or having a drink. Your life changes all of a sudden once you start a family.

[03:44] - Shade

Ah oui, en effet, ça… l'histoire des sorties, c'est un peu fini pour les premières années. Je m'imagine que tu dois manquer de sommeil. C’est comment, ton nouveau rythme de sommeil en ce moment ?

[03:55] - Shade

Romain is definitely not getting a lot of sleep nowadays, so I’ve just asked him what his new sleep pattern is like!

[04:02] - Romain

Comment résumer ça ? Je peux utiliser la même réponse à chaque fois, en fait. C’est le bordel, hein, Shade !  En gros, ce qui s'est passé, c'est qu'on est restés une semaine à l'hôpital parce qu'il y a eu des complications pendant l'accouchement. Ça a fini en césarienne d'urgence, donc on est restés en observation pendant un petit moment et donc la première semaine à l'hôpital, le bébé était en nursery. Et du coup, c'était surtout donc les sages femmes qui s'en occupaient.

[04:26] - Romain

Et on le voyait pour les repas, pour changer la couche de temps en temps. Donc, la première semaine, ça allait. À partir de la deuxième semaine, on est rentrés chez nous tous seuls avec le bébé. Donc là, il a fallu s'adapter. Le bébé, c'est simple, il ne fait pas ses nuits. Le bébé, c'est juste qu’à un moment, il a faim, il pleure. Donc, il se réveille.

[04:47] - Shade

So once again, his sleeping patterns ‘c’est le bordel!’

It’s pretty chaotic. When the baby was born it was delivered through an emergency cesarean so they spent a week living at the hospital.

After that, Romain and his wife discovered that their baby doesn't sleep through the night at all.  

[05:06] - Romain

Un moment, il a fait pipi, ou la couche est pleine, il pleure. Un moment, il veut un câlin, il pleure. Donc, en fait, tes nuits sont dictées par les pleurs et les réveils du bébé. Donc, peut-être que ça durait deux heures, trois heures d'affilée max ou parfois quarante minutes. Donc c'était vraiment le bordel. Mais là, ça va mieux depuis une semaine ou deux nuits. Où il dort de plus en plus longtemps, il dort quatre heures, cinq heures d'affilée.

[05:33] - Shade

Romain and his wife’s sleeping patterns are dictated by their baby. Sometimes they can catch 2 or 3 hours of sleep each night, but sometimes it’s really difficult. Recently, it’s improved though so now they can even 4-5 hours of sleep!

[05:49] - Shade

 Waouh, ça, c'est super.

[05:51] - Romain

Ouais, c'est cool.

[05:52] - Shade

Quatre heures, cinq heures, ça fait quand même une bonne nuit et pas trop de réveils pour toi et ta femme.

[05:59] - Romain

Ouais, ben, avec ma femme, on travaille vraiment en équipe, c'est à dire qu'elle, elle l’allaite. Mais du coup, en général, ce qui se passe, c'est que… il dort, il se réveille et ce qu'on fait, c'est que moi, je vais changer la couche pendant que ma femme se prépare à l'allaiter. Donc, je change la couche, je le rhabille.

[06:17] - Romain

Pendant ce temps, ma femme se redresse, elle utilise le coussin, puis je lui donne bébé et ça lui permet de l’allaiter tranquillement derrière. Donc on a vraiment ce travail d'équipe pendant la nuit.

[06:29] - Shade

Romain and his wife work together as a team each night. When she breastfeeds, Romain changes the diapers and gets ready to dress him again. Or when his wife sits up to breastfeed, Romain will wake up to give her the baby and make sure they’re both ok. 

[06:45] - Shade

Super, ça m'a l'air vraiment une bonne stratégie et bon, alors une petite question, tu vas me dire la même réponse, c’est le bordel ! Quel est le pire et le meilleur aspect de la vie en tant que jeune papa ?

[06:59] - Romain

Le pire et le meilleur aspect… Le pire aspect, c'est même pas tant que les couches soient pleines ou quoi que ce soit. C'est vraiment juste le manque de sommeil, je pense, parce qu'au final, ouais, tu sors moins. Ou alors tout est différent. Mais à la limite, si tu as prévu d'avoir un enfant, c'est quelque chose auquel tu t’attends, mais c'est vrai que le manque de sommeil, pour le coup, même si tu sais que tu vas en avoir. Tu ne peux pas t'y préparer, c'est juste que ton corps, il a besoin de sommeil d'un coup, il n'a plus ce sommeil et toi, tu es fracassé. Mais ça, c'est vraiment le pire aspect. Donc, il faut juste être patient et petit à petit, ça s'améliore. 

[07:39] - Shade

The worst aspect of being a new parent is not even the diapers. It's really just the lack of sleep, and being able to go out less. Ultimately, if you're planning to have a child, it's something you expect. However, it’s still a shock when you first go through it.

[07:56] - Romain

Et le meilleur aspect ? C'est cool d'être un de plus dans la famille, quoi. C'est sympa, mais bon, pour l'instant, tu sais, à part dormir, se faire pipi dessus, pleurer. Il ne fait pas grand chose, mais il commence à avoir de plus en plus de moments d'éveil et c'est quand même kiffant. Quand tu as la petite crevette là dans tes bras. Tu le prends là, tu lui manges les joues parce qu'il a des bonnes joues. Il a de grosses joues de hamster, tu lui croques les joues et tu le regardes. Et lui, il est mort de rire. Ça, c'est cool quand même. C'est une des bonnes choses.

[08:23] - Shade

The best part is having a new member of your family. Romain calls him ‘la petite crevette’ the little shrimp.

Apparently he has big hamster cheeks that you just want to bite, and he loves to laugh!

Now I want to ask Romain if he sings lullabies, les berceuses. And if yes, will he sing us one!! 

[08:44] - Shade

Est-ce que tu lui chante des berceuses ? Et si oui, lesquelles ? Et est-ce que tu peux nous en chanter une ou deux ? 

[08:52] - Romain

Pas du tout, jamais de la vie ! Et alors, pour recontextualiser les choses. Même si ça m'arrive de chanter comme ça par moments, moi, je ne suis pas quelqu'un qui chante et il vaut mieux pour les autres que je ne chante pas d'ailleurs, parce que je chante vraiment, vraiment très mal.

[09:08] - Romain

Donc, si tu veux que bébé ne dorme jamais, je peux lui chanter une berceuse. En général, ce qu'on fait, c'est ma femme qui chante. Elle chante très bien, donc elle connaît plein de berceuses. C'est quoi qu’elle lui chante ? Ce n’est pas vraiment une berceuse, mais elle chante un truc... Les crocodiles, ça fait genre : “et les crocos, les crocos, les crocodiles”, un truc comme ça.

[09:28] - Shade

Mes parents me chantaient ça quand j'étais petite.

[09:31] - Romain

Ah ouais ? Ben tu pourras la chanter dans le podcast à la place de moi !

[09:35] - Shade

Je ne connais pas exactement tous les mots, mais je me rappelle cette berceuse. C’est marrant qu’on utilise une chanson de crocodile pour faire dormir les enfants dans ma tête, ça me paraît un peu… quelque chose qui me fait peur.

[09:49] - Romain

Ouais, ben après, ils ne comprennent pas encore le sens qu'ils sont plus rythmés par le son de la voix, etc. Moi, par contre, je ne chante pas de berceuse, mais je lui lis beaucoup. Ou alors j'ai des discussions avec lui. Quand je ne sais pas quelque chose ou qu'il y a quelque chose qui me tourmente, ben, je ne sais pas, je prends bébé dans le bras parce qu'en général, je le tiens juste sur un bras et il se laisse tomber.

[10:08] - Romain

Genre en mode il a la gueule de bois et il se laisse vivre, et je lui parle de tout et on interagit comme ça. Donc moi, j'ai plus des discussions avec lui vraiment sur tous les sujets. Je lui parle de mon vélo, de quand on ira en France. Je ne sais pas, je lui parle vraiment de tout, quoi.

[10:25] - Shade

So Romain won't be singing us a lullaby today unfortunately! However, he does talk to his baby all the time, and about everything. Romain tells him about his bike and when they’ll go back to France.

[10:38] - Shade

Et alors, à propos de ça, à propos d'aller en France. J’imagine, vous vous organisez pour partir de Taïwan. Parle-nous un peu plus sur ça de votre futur déménagement.

[10:48] - Romain

Oh là ! Je peux répondre la même chose qu'avec le bébé ? C'est le bordel !

[10:53] - Shade

Ça va être le mot-clé de cet épisode ! “C’est le bordel”.

[10:57] - Romain

C'est le bordel. On a prévu de rentrer en France ou en Europe. On ne sait pas vraiment. J'ai du mal à dire la France parce que j'ai tellement voyagé que je pense qu'on sera inévitablement amenés à voyager de nouveau dans le futur. Avec bébé aussi, du coup, mais on ne sait pas encore forcément où on ira, mais on ira forcément en Europe, dans un premier temps. 

[11:07] - Romain

Ça peut être la France, ça peut être ailleurs, mais pour le moment en fait, on est bloqués à Taïwan tant qu'on n'a pas les papiers du bébé. Et la procédure prend trois mois environ. Pour l'instant, on attend juste que la procédure administrative se décante pour pouvoir ensuite rentrer. Parce que, ben on a nos familles qui nous appellent tous les jours : “Alors faites voir le petit. Qu'est ce qu'il a de bonnes joues”, et tout. 

[11:41] - Romain

Enfin on sent que tout le monde a envie de le voir, quoi, ce petit bébé. Donc au moins pour le présenter à la famille, etc. On va rentrer dans un premier temps et on verra ensuite ce que l'avenir nous réservera.

[11:52] - Shade

It’s going to take a bit of time before Romain and his family can get back to France. 

And obviously, everyone in their families are calling them everyday wanting to see their new baby! 

So they’ll just wait until they’re able to go back and see what the future holds for them. 

Now I want to ask Romain what he’s going to miss the most when he leaves Taiwan.

[12:16] - Shade

Qu'est-ce qui te manquera le plus après ton départ de Taïwan ?

[12:20] - Romain

Plusieurs choses. Alors la bouffe, clairement, la bouffe asiatique me manque toujours énormément quand je rentre en France, simplement parce que quand tu es en Asie, c'est hyper simple de trouver de la bouffe asiatique. Logique, mais c'est aussi pas cher. Alors qu'en France, ça coûte vraiment une blinde. Et ensuite, la culture. En fait, j'aime vraiment énormément être immergé dans ces cultures en Asie. En France, tu vois, il y a plein d'églises, c'est magnifique.

[12:48] - Romain

Et en Asie, il y a plein de temples et c'est quelque chose que j'adore. C’est vrai que j’adore, tu vois, me déplacer, faire du vélo, aller voir les temples. Ça, c'est des petites choses simples. En fait, c'est des choses du quotidien, comme voir les signes chinois sur les devantures, etc. C'est vraiment juste cette atmosphère générale qui va me manquer.

[13:07] - Shade

Romain is definitely going to miss the food. In France, you can get Asian food but ‘ca coute vraiment une blinde’ - it can really cost a lot of money compared to what it costs in Taiwan!

He’s also going to miss the culture, and the beautiful temples all over Taiwan.

[13:24] - Shade

Et qu'est-ce que tu as hâte de retrouver une fois de retour en France ?

[13:29] - Romain

Hâte de retrouver ? Euh… Ben, si, la famille quand même. Bon après, maintenant, avec les nouvelles technologies, c'est plus simple. On s'appelle, c'est vite fait. Ce qu'on ne peut pas s'envoyer, par contre, encore sur WhatsApp, c'est l'omelette aux pommes de terre de ma grand-mère. Tu peux pas encore la recevoir à l'étranger, ça, l'omelette aux champignons pommes de terre. 

[13:51] - Shade

Ma grand-mère, elle fait la même omelette !

[13:53] - Romain

Ah ouais ? En même temps, elles sont trop bonnes, ces omelettes.

[13:57] - Shade

Ma grand-mère, elle les fait avec les cèpes et les patates. 

[14:00] - Romain

Ah ben oui, bien sûr. Elle est du Périgord aussi, ta grand-mère ?

[14:03] - Shade

Elle vit à une heure et demie de Bordeaux. 

[14:06] - Romain

Mais où ?

[14:06] - Shade

C’est Saint-Seurin.

[14:09] - Romain

Saint-Seurin, c’est vers Libourne, oui, donc proche Périgord, donc, elles sont à peu près du même coin. C'est peut-être pour ça qu’elles font les mêmes omelettes.

[14:15] - Shade

Intéressant.

[14:16] - Romain

Excellent ! Mais bien sûr, ouais, retrouver la famille… Après en France, la France c’est quand même un pays qui est magnifique et les paysages de France sont beaux. Moi, tu sais, j'adore faire du vélo, donc faire du vélo dans les Pyrénées, ça, ça va être cool.

[14:33] - Shade

So our grandma’s both make the same omelette! With potatoes and mushrooms!

Also, Romain can’t wait to go cycling through the Pyrenees mountains again.

Now I’m going to ask Romain about what reverse culture shocks he thinks he's going to have when he comes back to France!

[14:51] - Shade

Quels chocs culturels inverses penses-tu avoir une fois de retour en France ou de retour en Europe ?

[14:58] - Romain

J'ai trop voyagé. J'ai trop passé longtemps à l'étranger pour ensuite être revenu en France plusieurs fois dans ma vie. Je n’ai plus ce choc culturel inversé en revenant. Je sais déjà quels seront mes chocs. Déjà, le choc principal, c'est surtout sur le plan de la sécurité. Genre là, à Taïwan, clairement, mon vélo, je peux le laisser dehors, aller boire un café, etc. Je sais que mon vélo, il sera là quand je vais revenir.

[15:23] - Romain

En France, je ne vais pas le quitter des yeux, par exemple. Ma femme, quand elle sort dehors et peut rentrer à deux heures du matin ici à Taipei, elle ne craint rien. En France, je sais qu'elle fait toujours un peu plus attention. Donc tu vois, c'est plus ces choses liées à la société en elle même que je le sais de toute façon maintenant, mais c'est plus ces choses-là auxquelles je m'attends.

[15:45] - Shade

The main culture shock is safety. In Taipei, I can leave my bike outside and get a coffee, but in France I would have to keep my eyes on it otherwise it would get stolen. Or my wife can walk outside at 2 am in the morning by herself, but in France she would be very cautious if she were doing that alone.

[16:04] - Shade

Oui, je pense que c'est fou cette différence… j'ai envie de dire, de sécurité, mais c'est plus de… c’est plus une culture en fait, de communauté. Il y a des endroits où tu vas et comme tu dis, tu peux laisser ton vélo dehors, pas de problème. Et il y a d’autres endroits où c'est, deux secondes plus tard, ton vélo il ne sera plus là, c'est sûr. Il faut que tu mettes un cadenas.

[16:23] - Shade

C'est bizarre, ça peut même changer de ville en ville. C'est un peu comme un standard culturel. Des choses qui se font et qui ne se font pas. Je ne sais pas si t'as déjà été à Munich, en Allemagne ?

[16:34] - Romain

À Munich ? Si, si bien sûr.

[16:36] - Shade

Moi, j'ai été choquée quand je suis allée à Munich. Il y a des vélos partout et je voyais même des vélos électriques. Tu sais, ceux qui coûtent des fois plus de deux-mille dollars. Là dans la rue, sans être attachés avec plein d'autres vélos. Dans ma tête, j’étais là genre, mais ce n’est pas possible que les gens laissent leurs vélos et quand je parlais à mes amis qui vivaient là-bas, ils disaient : “Non, mais ici, personne ne vole”. On laisse nos vélos et il n’y a rien qui se passera. 

[17:03] - Romain

En fait, c'est tellement bien de pouvoir vivre dans un environnement comme ça où tu n’as pas à sans arrêt craindre que quelque chose va se passer. C’est forcément quelque chose qui va me manquer en rentrant. Ça, c'est sûr. Après, après il y a d'autres choses en termes de société, qui me font plus rêver en France ou en Europe qu'en Asie, surtout au niveau des petites interactions, en fait.

[17:25] - Romain

Un truc tout bête, hein. En France, tu vas à la boulangerie, tu peux discuter avec le boulanger, la boulangère. Tu peux discuter avec tout le monde. Les gens sont beaucoup plus accessibles quand tu es un inconnu, par rapport à quand tu es en Asie, où la plupart des sociétés sont quand même très cadrées. Et c'est-à-dire que si tu vas acheter quelque chose, tu achètes quelque chose, tu ne vas pas venir discuter avec la personne, ou c'est beaucoup plus rare. Ou la personne va être surprise parce qu'elle ne s'attend pas à avoir une interaction comme ça.

[17:51] - Romain

Donc, sur ce côté plus social, c'est vrai que… tu as juste tendance à plus kiffer en Europe.

[17:57] - Shade

C'est vrai, je sens cette différence aussi entre le Costa Rica et la France, même si ici, les gens ont cet aspect de la culture latine qui est chaleureuse. Tout le monde se parle, tout le monde se dit bonjour. Les gens, ils sont heureux… Au Costa Rica, c'est normal si tu vas faire tes courses et la personne qui organise des courses t'appelle “mon amour”. “Mi amor” tout le monde.

[18:24] - Shade

Tout le monde est “mi amor”, et c’est normal. Ou “ma princesse”, ou “mon monde entier”. Waouh, je suis ton monde entier ? Ils t’appellent “mi vida”.

[18:33] - Romain

C'est incroyable ! Ok, c’est beau, en vrai. “Mon monde entier”.

[18:38] - Shade

Mais c'est différent, ici, il y a ça, mais après, quand je vais en France, je sens une chaleur qui est complètement différente, qui me manque quand je suis ici, et comme tu dis, c'est vraiment la meilleure manière de le décrire. C'est quand tu vas dans une boulangerie, tu fais ta commande. Et quand tu rentres, ils disent “bonjour !” et j'adore ça, le “bonjour !”.

[18:58] - Romain

Ouais, le “bonjour”, c'est vraiment quelque chose qui est indispensable en France. Si tu commences une conversation sans dire bonjour, les gens, déjà, ils ne vont pas t’aimer. Ça, il faut toujours commencer avec “bonjour” !

[19:11] - Shade

Moi quand je pense à ça, je pense à… j’ouvre la porte, j'entends le son de la petite clochette et j’entends: “Bonjour !”.

[19:19] - Shade

In France, you have to say Bonjour when you enter a store. If you start a conversation without saying bonjour, French people aren’t going to like you. It’s just part of the culture, part of the way their society works in terms of being a community. 

[19:35] - Shade

Bon, ben honnêtement, c'est super et je suis vraiment heureuse pour toi et ta famille et les aventures qui viennent, et merci une autre fois de passer un peu de temps avec nous sur le Naked French Podcast. Et je pense que nos auditeurs vont adorer entendre des histoires et vont vraiment bien apprendre. Le fait de dire “c'est le bordel”, vraiment comprendre cette phrase, maintenant. 

[20:00] - Romain

Au moins s'est mis dans un contexte précis, là. Merci, merci de m'avoir reçu une nouvelle fois. Et puis, c’est toujours un plaisir de venir discuter. On trouvera bien un autre sujet la prochaine fois.

[20:11] - Shade

Oui, à la prochaine saison !

[20:16] - Shade

We’ve reached the end of the episode and if you want to support the podcast, leave us a review, we’re always happy to hear what you think! And if you take a screenshot and send it to us, we’ll make sure to give you a shoutout. Thanks for listening, and I’ll catch you on the next episode.